fbpx
Société

Violence (in)visible.

13 août 2018

author:

Violence (in)visible.

Les images sont révoltantes. La mort de Tatiane Spitzner battue par son mari a mis en émoi le monde entier. Défenestrée du quatrième étage de son immeuble dans l’indifférence générale, en dépit des cris et appels à l’aide restés vains. Un silence assourdissant. 15 minutes d’une pluie de coups sans discontinue. Abominable supplicié. Déferlement de haine que rien ne peut justifier.

Les internautes se soulèvent face à cette violence hélas encore trop ordinaire. Celle faite aux femmes. Le hashtag #MetsTaCuillère succède à #BalanceTonPorc. Un débat qui passionne une nation. Il n’est pas de coutume d’intervenir dans les affaires privées selon l’adage populaire. Tous marris devant ce drame, il n’est pas rare d’assister lors de scènes de violences à des témoins dégainant leur smartphone pour les relayer sur les réseaux sociaux. À croire qu’appeler la Police n’est pas à la portée de toute personne censée…

Mais n’allons pas trop vite en besogne. Certes, le Brésil est l’un des pays les plus violents au monde, mais la France demeure l’endroit où une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Le harcèlement de rue et le sexisme ordinaire sont autant de fléaux à combattre pour changer durablement les moeurs.

[totalpoll id= »4290″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR