fbpx
Société

Un parfum d’inachevé.

26 juin 2018

author:

Un parfum d’inachevé.

Ils voulaient créer un vaste mouvement perlé mais en ressortent pulvérisés. Le soulèvement populaire tant espéré est un cuisant échec et les premières fractures apparaissent. Ainsi, la défiance envers les représentants syndicaux est palpable. La CGT et SUD sont obstinés quand L’UNSA et la CFDT sont résignés. Rentrez dans le rang !

Emmanuel Macron actera mercredi la réforme ferroviaire. En guise d’ultime humiliation, cette ratification interviendra à la veille d’une dernière journée de mobilisation. Si le gouvernement s’en félicite, il s’ouvre un nouveau combat : la Convention collective.

Préserver des avantages propres de ce statut en délimitant les nouvelles compétences et rémunérations des Cheminots – gratuité des billets, médecine spéciale et logement sociaux – la guerre est désotmais déclarée. L’UTP a d’ores et déjà prévenu : toutes les garanties ne pourront pas être transférées et des concessions tripartites devront s’opérer entre gouvernement, patronat et syndicats pour trouver le juste équilibre.

Or, la CGT – éternelle jusqu’au-boutiste – ne cédera rien, quitte à ternir durablement le mouvement auprès de l’opinion. De grands enjeux se profilent pour la compagnie pour assurer son changement de statut, gagner en productivité et réduire drastiquement ses frais de structure. Le chemin sera long avant l’ouverture à la concurrence prévue le 1er janvier 2020.

[totalpoll id= »4348″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR