fbpx
Société

Touche pas à mon fonctionnaire.

2 novembre 2018

author:

Touche pas à mon fonctionnaire.

C’est le point chaud qui va définir l’an deux du gouvernement Macron : le plan de départs volontaires dans la fonction publique. En rendant le passage d’un fonctionnaire vers le privé « plus sécurisant », avec une année de préavis pour réintégrer le public s’il en émet le souhait, l’objectif de 50 000 suppressions de postes d’ici 2022 est un pas de plus vers l’abolition de l’emploi à vie.

Or, le problème n’est pas l’effectif, mais sa mauvaise répartition. Il y a en effet des besoins chroniques d’agents dans la sécurité, l’éducation et la santé. Mais dans l’administration – collectivités territoriales, préfectures, municipalités, trésor public – où la majorité des démarches sont automatisées et dématérialisées, il faut tailler !

On devine un point d’inflexion portant sur la remise en cause du statut et le régime de retraite spécifique, mais les syndicats – sonnés après l’adoption de la loi travail et la réforme de la SNCF – ont-ils vraiment les moyens de mobiliser ?

Comment défendre leur inexistence à la table des négociations entre un Philippe Martinez avalant les couleuvres et un Pascal Pavageau englué dans une affaire de fichage ? Avec une droite, sous Fillon, encore plus drastique et un Parti socialiste en ruine, on voit mal comment une l’Opposition, pourrait faire barrage à ce projet.

[totalpoll id= »4990″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR