fbpx
Société

Discours hors du temps.

23 septembre 2018

author:

Discours hors du temps.

La liberté s’arrête là où commence celle des autres. Certains s’empressent de dénoncer un tribunal de la bien-pensance et l’on déplore le retour systématique de l’islam dans le débat public. Il est insupportable d’entendre de la part des puritains que la France est un pays d’origine chrétienne et que le « c’était mieux avant » doit empêcher l’évolution des mentalités. L’histoire de la France ne s’est pas arrêtée au temps du bonapartisme et la cinquième République n’a pas disparue avec le Général De Gaulle. Elle continue…

Certes, il est légion d’exprimer son courant de pensée, mais pas de l’imposer aux autres. Affubler un individu d’un prénom est la transmission d’un héritage culturel ou familial. Chacun est libre d’appeler son enfant comme il le souhaite et les cyniques n’y changeront rien. S’ils brandissent la liberté d’expression pour seule justification, nous leur rétorquons la liberté individuelle comme incontestable affirmation.

La diffusion par Marine Le Pen de photos de décapitation de l’EI et les propos d’Eric Zemmour sur les « bons prénoms »sont les limites de cette liberté. De tels agissements sont inacceptables et juridiquement condamnables dans un pays démocratique. Les lois sont appliquées par des juges et députés élus par un peuple Français souverain.

[totalpoll id= »4327 »]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR