fbpx
Société

Un compteur qui s’affole.

15 novembre 2019

author:

Un compteur qui s’affole.

Elle s’appelait Sylvia Auchter. Elle avait 40 ans. Juste avant de mourir, elle avait appelé sa fille qui s’était empressée de la rejoindre, pendant que son compagnon prévenait les secours et la gendarmerie. Elle sera au final, la 133ème victime d’un compteur macabre, qui s’affole, en cette fin d’année. Citons également cet autre drâme, à Montfermeil, en Seine-Saint-Denis, où une autre femme, a été poignardée à mort, par son mari, cette fois devant ses filles. Mais que fait le gouvernement pour agir ?

On connaît tous par cœur cette statistique : en France, une femme meurt tous les 2 jours, battue par son conjoint.

Si l’Espagne a doté son arsenal judiciaire de tribunaux spécialisés dans la violence conjugale, qui ont permis une instruction dans un délai maximum de 72 heures, notre pays lui, demande jusqu’à 42 jours d’attente, pour obtenir, une simple ordonnance de protection. Certes, l’expérimentation de Chambres d’urgences, censées statuer en 15 jours, sur le sort des victimes est un premier pas. Mais ce laps de temps reste toujours trop long.

Certains pourraient aussi critiquer le manque de moyens alloués ou la mauvaise application des lois. Or, individuellement, que faisons-nous pour empêcher ces crimes de se produire ?

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link