fbpx
Société

La revanche des cheminots.

9 novembre 2019

author:

La revanche des cheminots.

Une polémique inutile. Une tempête dans un verre d’eau. Pire, un auto-sabordage… À quelques jours de la tant redoutée Grande convergence des luttes, prévue le 5 décembre, Emmanuel Macron se serait sans doute bien passé de ce couac.

En effet, la récente prise de position du Haut commissaire chargé du dossier des retraites, Jean-Paul Delevoye, a fait grincer des dents Matignon et l’Élysée. Si au poker, révéler son jeu à l’adversaire s’avère quasiment être de l’ordre du suicide, la carte maîtresse du Président – visant à n’appliquer la réforme des retraites qu’aux futurs entrants sur le marché du travail – ne pourra plus être sa porte de sortie. Une brèche s’est ouverte. Il va s’en dire, que les syndicats, ne tarderont pas à s’y engouffrer. La réforme est morte avant même d’avoir été débattue !

Une telle désinvolture de la part d’un homme – à qui l’on ne demande pas franchement de donner son opinion – nous ferait presque revenir deux années en arrière… Sommes-nous en train d’assister à une nouvelle fracture au sein de la majorité ?

Certaines personnalités – comme Cédric Villani – sont déjà rentrées dans la fronde pour les Municipales. Or, si cette réforme tangue… rien ne dit, qu’elle ne coulera pas.