fbpx
Société

La revanche des cheminots.

9 novembre 2019

author:

La revanche des cheminots.

Une polémique inutile. Une tempête dans un verre d’eau. Pire, un auto-sabordage… À quelques jours de la tant redoutée Grande convergence des luttes, prévue le 5 décembre, Emmanuel Macron se serait sans doute bien passé de ce couac.

En effet, la récente prise de position du Haut commissaire chargé du dossier des retraites, Jean-Paul Delevoye, a fait grincer des dents Matignon et l’Élysée. Si au poker, révéler son jeu à l’adversaire s’avère quasiment être de l’ordre du suicide, la carte maîtresse du Président – visant à n’appliquer la réforme des retraites qu’aux futurs entrants sur le marché du travail – ne pourra plus être sa porte de sortie. Une brèche s’est ouverte. Il va s’en dire, que les syndicats, ne tarderont pas à s’y engouffrer. La réforme est morte avant même d’avoir été débattue !

Une telle désinvolture de la part d’un homme – à qui l’on ne demande pas franchement de donner son opinion – nous ferait presque revenir deux années en arrière… Sommes-nous en train d’assister à une nouvelle fracture au sein de la majorité ?

Certaines personnalités – comme Cédric Villani – sont déjà rentrées dans la fronde pour les Municipales. Or, si cette réforme tangue… rien ne dit, qu’elle ne coulera pas.

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link