fbpx
Société

Deux visions que tout oppose. 

7 octobre 2019

author:

Deux visions que tout oppose. 

C’est un débat qui clive depuis des années la population Française : la procréation médicale assistée. On pensait que chaque couple pouvait librement (en 2019) décider d’avoir ou non un enfant pour donner ainsi sens à sa vie. Mais ce fut sans compter cette bande de puritains, rassemblée hier après-midi dans le quatorzième arrondissement de Paris. 

L’amendement voté jeudi par la République en Marche – visant à solutionner le statut administratif des enfants nés de mères porteuses – est certes une avancée notable, mais elle ne légalise pas pour autant la GPA. Si la proposition a peu de chance d’être ratifiée en raison d’une seconde délibération, il va s’en dire que les associations Manifs pour tous et consorts n’ont pas attendu pour répliquer. 

Dans la mesure où la procédure reste stricte et encadrée, que la démarche n’est pas exclusivement commerciale et qu’elle se destine à accompagner les couples – hétérosexuels ou homosexuels – il ne revient pas à la société de décider en lieu et place de ses concitoyens. On se doute que l’Église catholique focalise son argumentation autour de l’absence d’un père dans le schéma familial, mais les mœurs ont changés, tout comme la société. 

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR