fbpx
Santé

Bas les masques.

3 février 2020

author:

Bas les masques.

C’est le sujet qui défraie la chronique et déchaîne les passions. Au risque d’agiter les foules ? Plus de 360 morts en Chine, ce qui fait du Coronavirus, la plus forte épidémie depuis le Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) survenu entre 2002 et 2003.

Alors qu’en Chine, le branle-bas de combat pour construire un hôpital en 10 jours est lancé, que des mesures exceptionnelles – comme le confinement de 7,5 millions d’habitants aux alentours de Wuhan – ou la fermeture temporaire de la célèbre Cité interdite ont été ordonnés, on s’indigne de voir qu’en France, un simple formulaire est tendu aux passagers arrivés fin janvier, au terminal de Roissy-Charles de Gaulle.

Certes, les 180 Français tout droit rapatriés de l’Empire du Milieu sont actuellement confinés à Carry-le-Rouet, – dans un centre de vacances des Bouches-du-Rhône – l’heure n’est pas au repos pour la Ministre de la santé Agnès Buzyn. On n’ose imaginer le séisme médiatique et politique si par malheur, le virus venait à se propager en France. De là à prendre autant de précautions que Roselyne Bachelot en son temps, il ne faut tout de même pas exagérer.