fbpx
Santé

Appelez le 15.

16 juillet 2019

author:

Appelez le 15.

S’il y a bien un symbole qui pourrait résumer l’état délétère de nos hôpitaux, Sisteron en serait l’étendard. Beaucoup de gens s’indignent face à la fermeture temporaire du Centre hospitalier intercommunal des Alpes-du-Sud. Si dans un premier temps, la mesure ne concernera que la période nocturne, cette décision fait suite aux congés non soldés des médecins, au pic saisonnier engendrant l’afflux de patients et à l’explosion des consultations en médecine générale.

On imagine mal une nouvelle visite surprise (ou opération de communication) de la Ministre de la Santé Agnès Buzin à 23 heures comme elle l’avait fait le 12 juin à l’hôpital Saint-Antoine pour répondre à la grève des soignants.

D’autres établissements comme la structure mobile d’urgence et de réanimation de Lens rencontreront également des difficultés de ressources humaines cet été. En effet, une dizaine de médecins a démissionné, éprouvée par les mauvaises conditions de travail. Aux Urgences de Brest, on préfèrera chanter sur l’air de Lambé An Dro pour dénoncer le manque de moyens.

Et pendant ce temps-là, la République en Marche préfère regarder l’investiture de l’ex-porte-parole Benjamin Griveaux autour des Municipales à Paris. Comme quoi, il y a deux types d’urgence…

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR