fbpx
Religion

Incendie au Vatican.

27 août 2018

author:

Incendie au Vatican.

Le Pape François s’est rendu ce week-end en Irlande et n’a pu éluder la question des abus sexuels commis par les membres du clergé. Si cette longue litanie ne cicatrisera jamais les blessures de ces enfants victimes, demander pardon est un premier pas. Insuffisant certes, mais toujours plus satisfaisant que l’éternel mutisme auquel l’institution nous a tristement habitué. Un second scandale reflète la perte d’influence de l’Église catholique dans le pays : les adoptions illégales d’enfants nés de femmes non mariées.

Hélas, aucun mot ne sera retenu de ce voyage. Étouffer l’incendie, en tentant vainement d’en déclencher un nouveau. Résultat : une tempête médiatique réussie. Une polémique inutile s’il en fallait : l’homosexualité devant être traitée par la psychiatrie. Un pas en avant, deux en arrière. Qui est-il pour juger… pouvons-nous de facto nous interroger, en référence à ses précédentes déclarations.

Au-delà d’un emportement, il faut y voir un acte politique désespéré. Le Souverain pontife se sait pertinemment en danger. Au Chili, Australie et États-Unis… les affaires de violences sexuelles se multiplient. Dans le même temps, 3 de ses 9 cardinaux sont soupçonnés d’avoir sciemment couvert d’autres pédophiles.

Une phrase raisonnant comme un signal d’alerte : derrière cet écran de fumée, c’est le Vatican qui brûle.

[totalpoll id= »4354″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR