fbpx
Politique

Une rentrée agitée.

3 septembre 2018

author:

Une rentrée agitée.

Aujourd’hui, 12 millions d’élèves sont retournés sur les bancs de l’école. Parmi eux, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer. Trois mesures phares : les classes de 12 sont élargies, les évaluations effectives de la primaire jusqu’au lycée et les portables désormais éteints au franchir des salles de cours.

Pour Emmanuel Macron la cloche a sonné. Fin de la récré et de la République exemplaire. Les multiples affaires Benalla, Nyssen ou Kohler ont sérieusement terni l’image du Président. François Hollande longtemps érigé comme l’anti modèle a fait des émules. Les sans dents sont devenu fainéants. De la démission d’Hulot à la rébellion de Stéphane Berne, des couacs répétés entre Darmanin et l’impôt à la source, voici que l’on apprend la nomination de l’écrivain Philippe Besson comme consul de France à Los Angeles. Tel le Roi Soleil, Macron possède sa cour. Les images du Congrès à Versailles reflètent les ors de notre Monarchie républicaine.

Rajouter à cela ses propos polémiques tenus au sujet des Gaulois réfractèrent au changement, le peuple gronde face au souverain du Palais. Cette fuite du Danemark pourrait se transformer en fuite à Varennes. Le régime Macroniste tangue dangereusement. Mesures impopulaires et petits arrangements en série, voilà ressurgir les cendres de l’Ancien monde que certains nous promettaient révolu.

[totalpoll id= »4348″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR