fbpx
Politique

La dernière séquence, la dernière séance.

15 février 2019

author:

La dernière séquence, la dernière séance.

L’heure de la retraite a sonné pour le vieux briscard de la politique française. Larguée comme il se doit le jour de la saint-Valentin, la population bordelaise semble d’ores-et-déjà regretter son maire. Les hommages observés hier sur les chaines d’information continue ressemblaient à s’y méprendre à la couverture médiatique d’une disparition.

D’aucuns ne peuvent s’empêcher d’y voir une retraite payée aux frais du contribuable, lorsque d’autres salueront son courage à sortir par la grande porte. Il est loin le temps de 1995… Pour certains, il restera le candidat malheureux de 2017. Mais pour ses plus fervents réfractaires, il conservera à jamais l’étiquette du fusible de Jacques Chirac.

Une condamnation à un an d’inéligibilité pour emplois fictifs à la mairie de Paris qui – morale de l’histoire – n’empêchera pas un repris de justice de vérifier la conformité des lois. Ainsi le dénonçait sur Twitter l’ancienne députée parisienne Martine Billard.

La politique dégoûte tant elle nous fascine. Préférons dans le cas présent retenir une relation en pointillés de 25 années avec la métropole. Souhaitons-lui une longue et paisible retraite … à 13 300 euros nets ! De quoi donner à n’importe quel citoyen la pêche pour ne pas dire : la super pêche.

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR