fbpx
Politique

Bienvenue chez nous.

25 juin 2018

author:

Bienvenue chez nous.

L’Aquarius est la honte de l’Europe. 629 migrants abandonnés et d’interminables journées en Méditerranée. On peut toujours se tarer de grands discours droit de l’hommiste sur la liberté des peuples mais à ce jour, 15 000 personnes sont mortes ces quatre dernières années, dans l’indifférence générale.

Certes, la France en a accueilli 4278… contre 30 000 demandés. L’Italie balaie les accords de Dublin quand la Hongrie, la République Tchèque et la Pologne ferment leurs portes. Le populisme gagne car les attentats islamistes, jouant sur le clivage religieux, font empirer les choses. L’émergence des mouvements extrémistes sonne comme la mort de l’aire Schengen. C’est la fin du rêve. Le climat s’assombrit, la défiance et la xénophobie refont surface. Face à la menace les frontières se redessinent et les barbelés s’érigent.

Les migrants sont devenus indésirables. Ils sont les maux de toute une société : négation d’une triste réalité en renvoyant l’Occident à ses échecs passés. Ce continent vit dans une bulle, un véritable havre de paix dans un monde en permanence sous tension. Une perte d’identité pour certains, un multiculturalisme pour d’autres. À l’avenir, ils seront de plus en plus nombreux et nos dirigeants doivent s’y préparer au risque de revivre prochainement les heures les plus sombres de l’Humanité.

[totalpoll id=”4394″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR