fbpx
Politique

La critique est facile.

16 juillet 2020

author:

La critique est facile.

Que l’on soit pour ou contre l’action menée par le Président de la République, on se doit, qui que l’on soit, opposant ou simple citoyen, de garder une certaine forme de respect visa-vis de ceux qui nous gouvernent. L’altercation survenue hier à Paris, en marge de la Fête Nationale, au jardin des Tuileries entre le Chef de l’État et un activiste Gilet Jaune est une séquence inacceptable.

« Vous êtes mon employé » a ainsi invectivé un homme sur une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Mais qui sont ces gens qui, sous couvert de représenter le peuple alors qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes, se permettent de contester la légitimité d’un homme élu démocratiquement ?

À la différence de ce mouvement – désormais radicalisé à sa base – on peut se demander qui, d’Emmanuel Macron ou des Gilets Jaunes est les plus représentatif du peuple Français ?

Il n’y a qu’à voir le score lamentable du parti de Francis Lalanne aux dernières Élections Européennes (0,54%) pour se faire une idée. La crise sanitaire, la crise économique, les violences policières, la crise de l’Hôpital… Tout ne peut pas être la faute exclusive de Macron. Contester est une chose, mais remporter des élections, fédérer autour d’un projet commun et faire porter une politique nouvelle, en est une autre.

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link