fbpx
Politique

Carton vert… avant carton rouge.

29 juin 2020

author:

Carton vert… avant carton rouge.

Les éditorialistes parlent d’une vague, d’autres évoquent un tsunami. Pour rappel, sur les 35 000 communes Françaises, seules 6000 organisaient un second tour. Peut-on alors parler d’un raz-de-marré quand 6 français sur 10 se sont abstenus ? Il ne faut pas oublier les nombreuses alliances des républicains et des socialistes, encore amers de revanche sur la République en Marche, qui n’ont parfois pas hésité à fusionner leurs listes avec celle des Verts.

Lyon, Marseille, Bordeaux : droit vers un nouveau Printemps vert ? Il faut plus de pistes cyclables et des centres-villes débarrassés de voitures. Allez dire ça aux habitants de banlieue. Toutefois, nous assistons à une situation inédite : un Président de la République sans ancrage local. L’occasion d’une dissolution manquée.

En tout cas, l’Affaire du siècle accouche aujourd’hui d’une hypothétique Convention pour le climat. Celle-ci ne manquera pas de faire ressortir les Gilets Jaunes lors du passage aux 110 km/h et au rétablissement de la taxe carbone.

Ce vote écologiste ne comprend d’ailleurs pas les suffrages des jeunes et des personnes âgées. Il n’est donc pas représentatif d’une tendance nationale. Le grand gagnant de ces élections est en réalité : l’abstention. Voici venir l’ultime avertissement avant un vote vers les extrêmes (en témoigne l’élection de Louis Aliot à la mairie de Perpignan).

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link