fbpx
Politique

Une fin de règne.

20 mai 2020

author:

Une fin de règne.

Est-ce la chute du nouveau monde tant espérée par Emmanuel Macron ? Une chose est sûre : ce n’est pas un séisme politique ou un retour des frondeurs, comme avait pu en son temps, le connaître François Hollande. La République en Marche a perdu hier, sa majorité absolue. Ne les appellez pas dissidents mais « Écologie, démocratie et solidarité ». On se croirait revenu à l’époque tumultueuse du PS qui arborait dans son logo une feuille verte… avec le résultat qu’on connaît aux dernières élections présidentielles : 6,35% pour le candidat malheureux Benoit Hamon.

Parmis ses membres, figurent d’anciens marcheurs comme Matthieu Orphelin (proche de Nicolas Hulot), ou des personnes issues de l’aile gauche du parti LaREM : Aurélien Taché et Cédric Villani. Il y figure aussi l’ex-ministre PS à l’Écologie Delphine Batho : présage probable d’un futur naufrage politique.

On devine à sa composition, que le nouveau groupe parlementaire ne fera pas preuve d’une opposition véhémente. Il cherche juste à s’exprimer, à exister dans ce nouveau paysage politique recomposé. En somme, il s’agit de reproduire la stratégie du « Et en même temps ». Une opposition qui n’en est pas vraiment une, en dehors de la majorité, et en même temps… en y restant idéologiquement attaché. Bref, on n’y comprend plus rien !

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link