fbpx
Justice

Strasbourg pleure.

11 décembre 2018

author:

Strasbourg pleure.

Après la violence sociale, c’est une triste nouvelle qui est venue de Strasbourg. Une fusillade s’est déroulée hier soir dans les rues de la capitale alsacienne. Selon les premières informations, l’homme serait fiché S. De quoi laisser présager de futures polémiques liées à l’insécurité et l’islamisme radical dans le pays. Les éléments de langage au Rassemblement National sont – on le sait – déjà parfaitement rodés.

Un lourd bilan : 2 morts et 11 blessés. Si le Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a précisé que l’auteur présumé était connu pour faits de droit commun, on aurait sans conteste préféré voir s’éclipser le mouvement des gilets jaunes d’une autre manière. Lorsque Strasbourg est frappée au centre, ce n’est pas la France mais l’Europe qui est touchée en son cœur.

Cependant, il ne faut pas tomber dans une psychose généralisée. À quelques semaines de Noël, aucun acte terroriste ou criminel ne doit faire retomber toute une nation dans la peur et la xénophobie. Continuer à vivre, c’est résister.

On redoute l’avalanche de fake news sur les réseaux sociaux. Se déconnecter des écrans pour se protéger des images ne revient pas à nier cette autre violence. Mais l’actualité – ô combien sombre du quotidien – n’a pas besoin de mettre davantage en lumière les actes inqualifiables d’un illuminé.

[totalpoll id=”5384″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR