fbpx
Justice

Le poids du mensonge.

19 octobre 2018

author:

Le poids du mensonge.

Le temps défile et les pièces du puzzle se dessinent. L’histoire d’une joggeuse ordinaire qui un matin du 28 octobre 2017 s’en alla courir sans jamais revenir. Une disparition qui a mis en émoi la France entière. Deux jours plus tard, un corps fut retrouvé calciné dans le bois de Velet à proximité de Gray-la-Ville.

Une tristesse affichée lors des obsèques de la jeune femme par celui qui deviendra rapidement le principal suspect : Jonathann Daval, depuis écroué. Sa belle famille demeure meurtrie par le poids du mensonge et de ses incessantes dénégations par la voix de son avocat, qualifiant la défunte de « personnalité écrasante ».

Cinq versions énoncées et un beau-frère accusé de l’avoir étranglé. Certes, le juge d’instruction a validé la tenue prochaine d’une confrontation entre les deux hommes, mais le récent rapport d’autopsie – relevant la seule présence de l’ADN du mari d’Alexa – pulvérise les déclarations du meurtrier présumé.

En dépit du rejet de sa demande de remise en liberté, la mère de Jonathann continue aveuglément à croire en son innocence. L’étau se resserre. Son état dépressif et sa perte de poids massive s’inscrivent dans une suite logique. En la brûlant hier, il s’est brûlé aujourd’hui. Au procès dorénavant de le dire.

[totalpoll id= »4741″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR