fbpx
International

Seul contre tous.

26 septembre 2018

author:

Seul contre tous.

On reste coi après la déclaration invraisemblable du président Américain à la tribune de l’ONU, sous les rires et moqueries d’une audience de haut dirigeants effarés. Dans cette enceinte jusqu’à présent feutrée et éminemment respectée, Donald Trump a renvoyé comme à l’accoutumée, une image déplorable de son pays au reste du monde. En s’autorisant une arrivée tardive au sommet pour répondre aux questions des journalistes, on devine facilement tout le mépris que lui inspire cette organisation.

Remettant en cause l’OPEP, délégitimant la Cour pénale internationale et dénonçant les pratiques commerciales de la Chine, la réponse de Xi Jinping n’a pas eu lieu. Une absence remarquée qui illustre bien les tensions palpables des deux plus grandes économies mondiales. Un bras de fer à 200 milliards qui focalise toute l’attention et les crispations.

À cela, Emmanuel Macron a voulu s’ériger en principal opposant du président Trump. Dans un discours fort, il a appelé implicitement la communauté internationale à isoler les États-Unis sur la COP 21 :« Ne signons plus d’accords commerciaux avec les puissances qui ne respectent pas l’accord de Paris ».

Lors d’un vif plaidoyer aux teintes universalistes, il rejète – poing sur la table – toute forme d’unilatéralisme ayant « donné lieu à des génocides initiés par des discours d’estrades ». Puissent ces paroles engagées d’Emmanuel Macron trouver un jour écho.

[totalpoll id= »4310″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR