fbpx
International

Coup d’épée dans l’eau.

30 mars 2019

author:

Coup d’épée dans l’eau.

Cela ressemble à une mauvaise blague… Le Président Mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador – tout juste élu – a exhorté au roi d’Espagne de reconnaître les abus commis contre les indigènes durant la Conquête espagnole il y a 500 ans.

On pourrait parler du cas de la France vis-à-vis de l’Algérie qui n’est pas exempt de tout reproche. Mais on se souvient du tollé qu’avaient provoqué les propos du Président en février 2017, parlant de « crime contre l’humanité ». Si un devoir de mémoire est nécessaire, agir pour le pays est plus urgent.

Si sur les réseaux sociaux, les internautes ont suggéré – avec humour – que les États-Unis rendent au Mexique le territoire perdu de 1848, quand d’autres ironisent sur l’intervention des troupes françaises en 1832 suite à la guerre des pâtisseries (où un pâtissier accusait des officiers locaux d’avoir mangé sans payer), en France comme au Mexique, l’heure n’est plus aux petites phrases.

Le Vatican – lui aussi visé – a raturé d’un trait (et non d’une croix) la demande du dirigeant. Rappelant que le pape Jean Paul II – à l’occasion du 500ème anniversaire du débarquement de Christophe Collomb – avait déjà présenté ses excuses. Polémique inutile, lassante ? Non, tout simplement : ridicule.

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR