fbpx
International

Non à la censure.

13 janvier 2021

author:

Non à la censure.

Il y a de quoi être sceptique face à certains commentaires de leaders politiques français. Donald Trump serait censuré par les géants de la tech. Certes, longtemps accusées d’immobilisme, les plateformes cherchent à redorer leur image afin d’éviter un démantèlement à l’arrivée des Démocrates au pouvoir.

Toutefois, en aucun cas, elles ne doivent se justifier dans la rédaction et l’application de leurs conditions générales d’utilisation. Twitter, Facebook ou tout autre réseau social sont la propriété d’entreprises privées et ne sont ni des médias, ni des régulateurs et encore moins des organismes gouvernementaux.

Il est intéressant d’observer l’opinion crier à la censure lorsqu’il s’agit du Président des États-Unis et dénoncer dans le même temps, un laxisme face aux propos et menaces déversées chaque jour sur nos fils d’actualité. La réalité, bien qu’elle dérange est la suivante : Trump a tout perdu et il ne fait plus recette. Au même titre que les partis politiques lâchent leur candidat en vue de leur prochaine réélection, les GAFA privilégient leur modèle économique basé sur la publicité, le buzz et l’image de marque. Ne soyons pas hypocrites en ayant l’air soi-disant choqués : nous le savons tous, et nous y participons de notre commentaire qui alimente la polémique.

Votre réaction à cet édito
Like
Love
Care
Haha
Wow
Sad
Angry