fbpx
Environnement

Sueurs froides.

3 août 2018

author:

Sueurs froides.

Le thermomètre s’emballe avec 66 départements en alerte et un week-end noir attend les automobilistes. La canicule de 2003 est dans tous les esprits – 15 000 morts en France – avec des hôpitaux sur le qui-vive.

Dorénavant, les centrales électriques et les industries tournent au ralenti quand tout un pays reste sous tension : les sans-abri meurent dans les rues et les premiers réfugiés climatiques affluent. Une lente et silencieuse propagation.

Preuve, s’il en fallait une, que le réchauffement climatique n’a pas de conséquences exclusivement météorologiques. On assiste aussi à une augmentation du prix des matières premières – effet dévastateur des mauvaises récoltes, avec un monde agricole qui souffre sérieusement.

Si la viticulture n’est pour l’heure que l’unique secteur épargné, le consommateur risque de trinquer. D’ici à l’horizon 2050, pas moins de cinq épisodes caniculaires frapperont l’Hexagone chaque année.

Une prise de conscience tardive au moment où les États-Unis assouplissent leurs normes anti-pollution. Sorti de la COP 21 cet été, Donald Trump ne garde en tête qu’une obsession : détruire l’œuvres de son prédécesseur.

Si les thèses complotistes se raréfient, les violents épisodes de chaleur se multiplient . Ce phénomène est désormais connu de tous : il s’agit du réchauffement climatique. Aujourd’hui, la question n’est plus de prouver son existence, mais de trouver d’urgence la solution pour l’endiguer.

[totalpoll id=”4382″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR