fbpx
Environnement

Commedia dell’arte.

26 décembre 2018

author:

Commedia dell’arte.

“L’affaire du siècle était son nom”, tels seraient les mots de Robert Hossein pour introduire ce politico psychodrame auquel nous assistons. Lutter contre le réchauffement climatique – via une pétition alertant sur la question environnementale – est certes louable, mais on reste dubitatif sur la méthode.

Quatre associations : Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace et Oxfam France ont décidé d’assigner l’Etat en justice pour qu’il respecte ses engagements. Plus d’un million de signatures ont été récoltées, soulignant incontestablement son succès.

Bien que personne ne puisse remettre en cause le caractère intangible d’un fait maintes fois prouvé scientifiquement, on ne peut pas dire que des voix se soient jusqu’à présent élevées dans les urnes au nom de la planète (en témoigne la quasi disparition du parti Europe écologie).

En plein mouvement des Gilets (résultante de la jadis hausse des prix du carburant), les Verts sont devenus Jaunes. Le soulèvement des Bonnets Rouges en 2013 face à l’Écotaxe, la colère contre les péages installés à l’entrée des villes ou l’augmentation du contrôle technique apparaissent comme contradictoires.

Pollueurs, mais pas payeurs. Signer d’un clic est facile. En revanche, mettre la main au porte-monnaie, changer ses habitudes et son mode de vie semblent plus difficiles. Des efforts oui, mais pour les autres…

[totalpoll id=”4382″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR