fbpx
Environnement

Gigantesque brasier.

10 août 2018

author:

Gigantesque brasier.

Si l’on pensait que le réchauffement climatique n’arriverait qu’en 2050, on s’est trompé. Les épisodes caniculaires vont se répéter plusieurs fois par an. Certes, la France a battu des records avec des pics à plus de 40 degrés, même si cela n’égale pas la canicule de 2003.

En Californie l’incendie « Carr » a ravagé 72 000 hectares et un second a provoqué la fermeture partielle du parc national de Yosemite. Le Portugal aussi est sur la brèche. 20.000 hectares partis en fumée et un feu d’une centaine de kilomètres. Au Canada, une vague de chaleur meurtrière a fait 54 morts lorsqu’en Algérie, on a atteint 51,3 degrés au sud du pays. Mais ce n’est rien comparé au Sultanat d’Oman, qui a enregistré 40 degrés Celsius plus de 24 heures d’affilé. La tendance générale inquiète. Rouge, couleur dominante dans toutes les régions du monde.

On ne commente plus les affligeantes déclarations de Donald Trump : couper des arbres. No comment. La COP 21 – et son objectif de réduction de deux degrés – semblent dérisoires face à la menace. Aveux d’échec et d’impuissance. Des déclarations comme écran de fumée. Dans les prochaines années, une gigantesque vague déplacera les populations chassées de leurs terres. Immigration de masse que nous découvrirons trop tard si rien n’est fait.

[totalpoll id= »4382″]

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR