fbpx
Éducation

Un pansement sur une jambe de bois.

20 janvier 2020

author:

Un pansement sur une jambe de bois.

Le Ministre de l’Éducation nationale avait promis la plus grande sévérité. Ce sont ainsi plus de 4000 enseignants qui ont été sanctionnés. Certes, le droit de manifester ne peut être remis en cause. Mais bloquer la tenue d’épreuves, ou refuser de rendre les copies des élèves, s’apparente à une véritable prise d’otage.

La situation pourrait encore s’envenimer. Si l’on pensait la réforme des retraites éclipsée, de part la reprise temporaire des cheminots SNCF-RATP, le gouvernement se prend une nouvelle fois les pieds dans le tapis, en ce qui concerne la réforme du bac. Une énième menace de perturbation des épreuves de contrôle continu est à prévoir. Certains syndicats – comme le SNES/FSU – parents d’élèves et professeurs estiment même, que cette réforme dévalorise le diplôme. En réalité, c’est tout notre système éducatif qui est obsolète.

L’émergence des formations en ligne, de l’alternance ou des écoles privées, accessibles pour la plupart sans baccalauréat, répondent davantage aux attentes du monde professionnel que les soi-disantes grandes écoles où, les petits rats d’amphithéâtres s’entassent, survivent à coups de subventions du Crous et des APL – s’ils ne s’immolent pas entre temps – en quête désespérée, de validation d’une hypothétique thèse, qui les conduira droit chercheurs… d’emploi.

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link