La tension atteint son paroxysme sur le dossier migratoire. Le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a prévenu : il fermera tous les aéroports de son pays si l’Allemagne s’avise à y envoyer des charters de migrants. Dans le même temps, un concert organisé par des néonazis dans la ville d’Apolda a réuni près de 800 personnes et provoqué de nombreux incidents.

En France – et dans les capitales de Bruxelles, Berlin, Madrid et Palerme – plusieurs rassemblements réclamant une nouvelle immatriculation pour l’Aquarius se sont tenus. Ce qui n’est pas du goût des 22 militants de “Génération Identitaire” placés en garde à vue pour avoir fait irruption au siège de l’ONG “SOS Méditerranée” en cette veille de mobilisation.

Quant à la classe politique, du côté de la France insoumise, les déclarations polémiques estivales au sujet de l’immigration clive la frange gauche patriote et le reste de l’électorat Mélanchoniste. Si le chef du mouvement a refusé de signer le manifeste “Pour l’accueil des migrants”, rien n’en eut été pour l’ensemble de la gauche.

En effet, l’Hexagone occupe le cinquième rang des entrées en Europe avec plus de 240 900 personnes. Mais il est loin derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni avec pourtant, l’accueil et le climat explosif que l’on connaît.

[totalpoll id=”4394″]

Love
Haha
Wow
Sad
Angry