fbpx
Économie

Couac ou provocation ?

25 février 2019

author:

Couac ou provocation ?

Si le quinquennat du gouvernement était un film, il pourrait s’intituler : les pompiers pyromanes. Alors qu’Emmanuel Macron revient tout juste d’une déambulation de 14 heures au Salon de l’agriculture – probablement pour montrer qu’il n’est pas enfermé dans son palais – Jacqueline Gourault vient d’être publiquement désavouée. En effet, la Ministre de la cohésion des territoires avait émis le souhait d’un impôt sur le revenu payé par l’ensemble des Français. Certes, la mesure serait plus symboliquement égalitaire : des taxes, des taxes… oui mais pas pour Bercy (pour faire référence à la réclame).

Le Premier ministre a hier, sèchement fermé le ban. Entre le rabotage de niches fiscales prôné par Gérald Darmanin ou l’imposition des plus-values immobilières pour les résidences principales de Bruno Le Maire… le Président avait répondu que la ligne n’était pas à l’augmentation des impôts. Traduisez par : « Proposez, je dispose ».

Un avertissement que ne semble pas avoir entendu ces trois ministres réfractaires. Dans ce contexte de crise sur fond de pouvoir d’achat, l’heure n’est pas à la taxation mais aux doléances. Si le Grand débat national semble susciter l’adhésion de l’opinion, gare à ce que le message envoyé ne soit pas perçu comme un énième mépris ou écran de fumée.

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR