fbpx
Économie

La politique du déni.

7 février 2019

author:

La politique du déni.

L’Europe technocrate a une nouvelle fois – si on en doutait – prouvé son incompétence et sa complète déconnexion. En effet, hier, la Commission Européenne, au nom de critères de pseudo concurrence (qu’elle a elle-même rédigée) a refusé la fusion des deux géants Alstom et Siemens. Si le constructeur Bombardier rit, c’est la SNCF qui pleure. Inutile de rappeler que la fusion Monsanto-Bayer n’a elle, jamais posé problème !

Sans revenir au temps de la crise financière alors à son paroxysme, cela n’a pas empêché l’Union et la Banque centrale européenne de s’assoir sans complexe sur certaines règlementations, qui auraient pu nous conduire droit dans le mur.

De ce mur aujourd’hui, il n’en est pas encore question. En revanche, le déraillement qu’engendre ce véto n’a de quoi réjouir que les syndicats et nous emmènera inexorablement dans le fossé de la guerre économique mondiale (qui plus est à vitesse grand V). Comme d’habitude, nous sommes dans le perpétuel déni. Que ce soit vis-à-vis du rapport de la Cour des Comptes en France ou à Bruxelles face à l’émergence du chinois CRRC.

La Route de la soie, ça vous dit quelque chose ? Vraisemblablement pas à nos éminents dirigeants…

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR