fbpx
Économie

Une menace qui ne dit pas son nom.

26 mars 2019

author:

Une menace qui ne dit pas son nom.

La France est depuis deux jours la nouvelle terre promise du XI Jinping. Accueilli en grande pompe hier soir pour un dîner à l’Élysée, on a mit les petits plats dans les grands avec comme invités ressortis du placard : l’acteur Alain Delon et l’idole Hélène Rollès. Certes, on se gardera bien de commenter les goûts discutables de nos éminents convives…

Il ne faut cependant pas oublier le titanesque projet de la Route de la soie lancé en 2013 avec un coût pharamineux de 1200 milliards de dollars. S’il doit rallier à terme la Chine à l’Europe et à l’Afrique (via les voies terrestres, ferroviaires et maritimes) grâce à la construction de multiples infrastructures, les États-Unis et l’Europe ne voient pas l’implantation de ce géant d’un très bon œil.

Rappelons les cas de la Mongolie, des Maldives ou et du Pakistan menacés de décrochage, tandis que le Sri Lanka – aujourd’hui dans l’incapacité d’honorer ses créances – qui a dû céder à Pékin le contrôle de son principal port pour une durée de 99 ans.

On comprend mieux la méfiance de Bruxelles quant au rapprochement de la Chine avec l’Italie. Mais que peut faire l’Europe ? (toujours incapable se s’entendre et d’acter des décisions fortes) pour tenter de calmer l’insatiable appétit chinois ?

Love
Haha
Wow
Sad
Angry
Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR