fbpx
Actualité

Entre colère et inquiétude.

6 novembre 2018

author:

Entre colère et inquiétude.

Lundi en milieu de matinée, deux immeubles mitoyens se sont effondrés dans le quartier populaire de Noailles à Marseille. Dans la foulée, on apprenait à l’aube des premières recherches qu’un troisième avait été détruit aux trois quarts pour ne pas atteindre à la vie des marins-pompiers toujours sur place.

Si Christophe Castaner s’est dit “peu optimiste sur la situation”, deux personnes pourraient avoir péri sous les décombres et huit autres se seraient peut-être trouvées à l’intérieur au moment du drame : une longue et insoutenable attente que les 80 secouristes et 100 policiers, déployés au pied des gravats, devront rapidement lever.

Ces deux édifices faisaient l’objet d’une récente mise en péril. On n’ose alors imaginer la teneur – aggravée – du bilan si davantage de familles n’avaient pas – il y a deux semaines – été évacuées. Pour se prémunir d’un nouvel accident, les habitations environnantes furent entièrement vidées de leurs locataires, provoquant le relogement express d’une centaine de personnes.

On sent déjà gronder la colère suite aux propos d’un propriétaire affirmant que : la construction – vieille de 200 ans – avait été remise aux normes. Charge désormais à l’enquête d’établir les responsabilités en éclaircissant les nombreuses zones d’ombre, dans l’hypothétique espoir de retrouver d’éventuels survivants.

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR