fbpx
Actualité

Une grève déguisée.

21 octobre 2019

author:

Une grève déguisée.

C’est une situation, sans mauvais jeux de mot, « inouïe » que nous avons vécu depuis vendredi. On en a désormais l’habitude. Si les usagers n’ont pu entendre siffler le train, leurs oreilles ont sifflé continuellement à l’annonce des suppressions de Ouigo et de TER. Une grève insidieusement déguisée en droit de retrait ayant donné lieu à d’incroyables images Gare du Nord de passagers entassés.

Alors que les sommations du gouvernement et de la SNCF à reprendre le travail se sont multipliées sans effet ce weekend, on ne peut qu’espérer l’ouverture rapide à la concurrence et l’automatisation des lignes de métro. D’aucuns diront que cela détruit des emplois… tout comme empêcher les usagers de se rendre à leur travail.

Pour ne pas être exclusivement dans la critique, on ne peut accepter qu’un train ne compte à son bord qu’un conducteur livré à lui-même en cas de problème. En revanche, on ne comprend pas pourquoi la voie de la concertation n’ait pas été privilégiée suite à la collision entre un convoi exceptionnel et d’un ensemble ferroviaire mercredi dans les Ardennes. En cette période de grands départs, on devine l’enjeu politique, plus porté sur la défense du régime de retraite avantageux, qu’une réponse à un danger imminent.

Juste avant de lire cet article...
 
VOUS POUVEZ ENCORE REJOINDRE LE CAFÉ DES ÉDITORIALISTES.
Vous allez recevoir des messages chaque jour comprenant des documents inédits jamais dévoilés sur ce site et les réseaux sociaux :
Continuer vers l'article
close-link
Edito.

GRATUIT
VOIR